À la Bon'Aventure
Historique

Au fil de nos pas (de portes)….

Au  fil de vos pas, baissez le nez sur le pavé et cherchez un petit accessoire, un brin insolite, au pied des façades…

Comme une griffe de métal, enchâssée dans une minuscule alcôve, ce n’est autre qu’un grattoir à chaussures. Eh oui, il fut un temps où nos rues n’étaient point encore pavées – ou plus récemment goudronnées – et où il n’était pas rare d’accumuler de la boue et autres scories sous les semelles des chaussures. Les plus prosaïques d’entre nous diront que tout n’est pas perdu, qu’on peut encore s’encombrer de temps à autre de déjections canines qui adhèrent avec obstination à nos baskets (quoiqu’avec les sachets bleus accrochés au collier de nos toutous, l’occasion se raréfie). Ces petites lames offraient donc l’opportunité de s’y gratter les dessous de pieds avant de franchir le seuil de l’habitation, et c’est bien ce qui les a communément fait appeler « décrottoirs ». Leur disparition progressive n’est donc pas à attribuer à une perte des bons usages par nos concitoyens mais à une amélioration de nos voiries.

Les belles demeures anciennes arborent encore cet accessoire, souvent dessiné avec un soin égal à celui des poignées de porte, sonnettes ou balustrades, contribuant à l’harmonie de la façade.

decrottoirs-7

 

Vague « mi-grattoirs »…

Si de moins en moins de maisons présentent encore cet élément du confort quotidien, il en reste néanmoins de nombreux vestiges. La lame de métal a subi les outrages du temps mais l’alcôve a subsisté et n’en fait pas un secret… Elle forme juste une minuscule niche minérale. Ainsi trouvons-nous des grattoirs diminués de moitié, démonstration d’une obsolescence non programmée.

Niches… écologiques

En y jetant un œil un rien inquisiteur, vous pourrez observer que ces petits espaces ne sont pas perdus pour tout le monde. Il n’est en effet pas rare que tout un biotope s’y développe : des araignées opportunistes y tissent une toile veloutée de poussière, une plante audacieuse en fait son affaire…

decrottoirs-3

Une nouvelle « vie » pour ces espaces urbains…

 

2 comments for “Au fil de nos pas (de portes)….

  1. Marie-Cécile
    11 septembre 2016 at 08:11

    Ce texte est chouette, Françoise.

    A la question de Denis: oui je vous reçois. J’ai un reçu un mail personnel avec ce texte. Il y avait un problème avec le lien mais c’est en ordre puisque j’y accède via le forum.

    • Framboise
      9 novembre 2016 at 14:18

      Merci Marie-Cécile 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *