À la Bon'Aventure
Incroyables comestibles

Reverdissement

Plantons en choeur ! Ce fut une bien belle matinée, le 28 avril au coin des rues Volral et Broekaert ! Les IC s’y étaient réunis avec armes – pelles et arrosoirs – et bagages – plantes, compost et terreau – afin de donner vie au nouveau bac réimplanté deux semaines plus tôt. Framboisier et…

Incroyables comestibles

Renaissance

L’incident C’était en septembre passé, lors de la brocante de quartier : le bac de cultures partagées posé au coin des rues Volral et Broekaert n’avait pas supporté d’être déplacé et s’était effondré. La partie horizontale du bac n’était plus assez solide, il fallait la reconstruire intégralement, pour ensuite réassembler les deux parties. Action –…

Interview

Ali, le sourire au bout du balai

Dans une commune en plein développement et qui accueille de nouveaux habitants, renforcer le tissu social n’est pas toujours une tâche facile. Pourtant, chaque jour, des acteurs y contribuent, parfois inconsciemment. Commerces de proximité, facteurs, agents de quartier, coiffeurs… autant de personnes qui connaissent leur quartier et les gens qui y habitent. Ali, chargé de…

Historique

La dynastie des Capart

L’avenue Capart est certainement l’une des plus pittoresques de notre commune. Bordée d’arbres, flanquée de part et d’autre par de belles maisons tapies derrière un petit jardinet, l’avenue s’ouvre majestueusement au départ de la rue Bonaventure par deux superbes immeubles qui se renvoient fidèlement leur image. Mais qui était ce mystérieux Capart ? Terrain de jeu…

Dans notre quartier

Le Journal n°2 !

Samedi 17 novembre, 8h30, temps clair et calme mais bigrement fraîchou. Une équipe se positionne devant la librairie de l’Ancienne Barrière, une autre devant l’entrée de la boulangerie rue Bonaventure. Non, il ne s’agit pas du scénario d’un double hold-up, mais de l’action de courageux et pacifiques habitants du quartier. Ils accostent les clients avec…

Historique

L’estaminet de la rue Bonaventure

De tout temps, Jette a abrité de nombreux établissements où la population essentiellement masculine venait consommer les bières typiquement bruxelloises, comme la gueuze, la faro ou la kriek. Au 19ème siècle, on ne parlait pas de cafés – cette boisson ne connaissait pas le succès actuel – mais d’estaminets. Et la rue Bonaventure en abritait…